.

Notre sélection

des plus belles prises de son en

MUSIQUE ROMANTIQUE

~1840 à ~1900


.

.

GIOVANNI BOTTESINI
(1821-1889)
Concerto pour contrebasse et orchestre No 2 en si mineur
Elégie en ré majeur, pour contrebasse et orchestre à cordes

LARS ERIK LARSSON (1908-)
Concertino pour contrebasse et orchestre, op 45 No 11

ERLAND VON KOCH (1910-)
Sérénade pour contrebasse et orchestre

Thorvald Fredin, contrebasse
The Oskarshamn Ensemble
direction: Jan-Olav Wedin

 


Trois concertos et une élégie pour contrebasse et orchestre constituent le programme de ce CD. Mais au-delà de l'originalité de ces oeuvres de compositeurs nordiques, c'est à la découverte de très beaux timbres et de superbes phrasés que l'auditeur est convié, avec surprise et délectation.


.
ERNEST CHAUSSON
(1855-1899)

Sympohonie op.20 (1890)

JACQUES IBERT (1890-1962)

Escales
Divertissement

.

Dallas Symphony Orchestra
dir. Eduardo Mata

.

 
.


Nul n'est prophète en son pays, dit-on. Le très impressionnant Dallas Symphony Orchestra et Edouardo Mata dans leur somptueux "Meyerson Symphony Center", nous offrent trois pages de musique française: une symphonie de Chausson chaleureuse et romantique, ainsi que deux tableaux très impressionnistes de Jacques Ibert. Alliée à une superbe prise de son 20 bits, c'est un petit chef d'oeuvre.


.

.

.
ANTONIN DVORAK (1841-1904)

Symphonie No 9, en mi mineur, op.95B dite "du Nouveau Monde"

 .

Orchestre Philharmonique Tchèque
dir. Vaclav Neumann

.

 
.


Composée en 1892, cette symphonie néo-romantique est aujourd'hui l'un des bests-sellers du genre: elle représente donc une introduction idéale à la grande musique. Mais Vaklav Neumann, dans cet enregistrement public d'une très grande qualité, apporte aussi, à ceux qui ont trop entendu ce grand classique, une version haute en couleur et en relief.


.

.

ANTONIN DVORAK (1841-1904)
Rondo pour violoncelle et piano op. 94

EDVARD GRIEG ( 1843-1907)
Sonate pour piano et violoncelle op. 36

CESAR FRANCK (1822-1890)
Sonate pour violoncelle et piano (1886)

Robert Cohen, violoncelle
Roger Vignoles (1+2), Anthya Rael (3), piano

 


D'un caractère aussi intime que poétique, ce disque est ensorceleur par une tendresse et une connivence rares. Le Rondo op.94 de Dvorak, ici pour piano et violoncelle, est à découvrir ou redécouvrir, puis à comparer avec la même partition pour violoncelle et orchestre, présentée juste en dessous (CL1058).


ANTONIN DVORAK (1841-1904)

Adagio op.68, Rondo op.94 pr.violoncelle et orch.

EDWARD ELGAR (1857-1934)

Concerto pour violoncelle et orchestre op. 85

RICHARD STRAUSS (1864-1949)

Romance pour violoncelle et orchestre

Julius Berger, violoncelle
Orchestre de la Radio Polonaise, dir. A.Straszynski

 


Servi par une prise de son de tout premier ordre, et un violoncelle exceptionnel (un Antonio Stradivari de 1709 qui appartint à Luigi Boccherini), Julius Berger offre un "grain musical" fascinant. L'opus 94 de Dvorak, ci-dessus si intime (CL1057), devient romantique et entraînant.


GUSTAV MAHLER (1860-1911)

Symphonie No 1, "Titan"
en ré majeur

 

Florida Philharmonic Orchestra
dir. James Judd

 

 


Cette première symphonie est en soi une pièce superbe. Mais interprétée comme elle l'est ici, elle se transforme en chef-d'oeuvre captivant. Aux moments les plus fouillés comme aux instants calmes, aux fortissimi comme aux pianissimi, le son de l'orchestre reste toujours limpide et vivant. A l'image d'une grande fresque que l'on apprend à aimer à force de la contempler, cette symphonie vous apprivoisera sans violence, mais avec patience et passion.


GUSTAV MAHLER (1860-1911)

Des Knaben Wunderhorn
( Le cor merveilleux de l'enfant )

Maureen Forrester, contralto
Heinz Rehfuss, basse-baryton
Orchestre du Festival de Vienne
direction: Felix Prohaska

 


Issus du folklore germanique, les poèmes chantés dans le Cor merveilleux de l'enfant, constituent une rare cohésion entre les textes et leur orchestration. Intimistes et romantiques, ces lieder, tantôt chansons d'amour, mystiques ou sarcastiques, sont ici d'une rare émotion et d'une bouleversante beauté.


MODEST MUSSORGSKY
(1839-1881)

Tableaux d'une exposition
Transcription Jean Guillou

IGOR STRAVINSKY (1882-1971)

Trois danses de Petrouchka
Transcription Jean Guillou

Jean Guillou aux Grandes Orgues
de la Tonhalle de Zurich

 


Les fameux "Tableaux d'une Exposition" sont ici transcrits pour le nouvel orgue de la Tonhalle de Zurich. Cet instrument grandiose possède une puissance et des ressources tonales exceptionnelles. Il a été construit par Kleuker-Steinmeyer pour cette salle, avec la collaboration de Jean Guillou lui-même. L'enregistrement, réalisé en juillet 1988, a bénéficié d'un soin tout particulier dont le résultat est impressionnant dès la première écoute.


NIKOLAI RIMSKY-KORSAKOV
(1844-1908)

Symphonie No 1, op. 1 en mi mineur
Suite symphonique Antar, op. 9 en fa dièse mineur
( dite aussi symphonie No 2 )

Orchestre Symphonique de l'Etat de Russie
dir. Evgeny Svetlanov

 

 


C'est entre 17 et 21 ans que Nikolai réalise sa première symphonie. Puis, à 24 ans, il compose la suite Antar. Ces deux oeuvres inspirées de musiques populaires orientales, arabes et maures, présentent des lignes mélodiques et rythmiques magnifiques, et d'un accès immédiat. Evgeny Svetlanov y ajoute la puissance retenue, mais très expressive, de son grand orchestre, qui fait de ce CD une réussite indéniable.


PABLO DE SARASATE
(1844-1908)

Sérénade andalouse, Miramare

8 Danses espagnoles

Fantaisie sur Carmen

 

Rachel Barton, violon
Samuel Sanders, piano

 

 


Pablo de Sarasate fut l'un des virtuoses compositeurs les plus essentiels de l'histoire du violon. Ce musicien espagnol était célèbre pour le panache de ses interprétations comme pour sa brillante technique. La jeune américaine Rachel Barton met en valeur, non seulement ces pages célèbres, comme la "Fantaisie sur Carmen", mais également les sonorités exceptionnelles et même envoûtantes de son très beau violon: une construction d'Andrea Amati de Crémone,
datée de 1617 !


PETER-ILYICH TCHAIKOVSKY
(1840-1893)

Symphonie No 6, dite "Pathétique"

Ouverture fantaisie de
"Roméo et Juliette"

Kirov Orchetra

dir. Valery Gergiev

 


La dernière des symphonies du compositeur russe compte déjà beaucoup d'interprétations :
Recherche de pureté et dépouillement chez certains, lyrisme mélancolique ou encore introversion et retenue chez d'autres.

Valery Gergiev et son orchestre du Kirov donnent ici une interprétation extravertie, explosive, où toute la capacité orchestrale est exploitée avec jubilation.

C'est magistral !


PYOTR ILYICH TCHAIKOVSKY
(1840-1893)

1812, ouverture de fête op. 49

La Belle au bois dormant, extraits du ballet

Le Voïévode, ballade symphonique op. 78

Cantate du couronnement

Dallas Symphony Orchestra
Dallas Symphony Chorus
dir. Andrew Litton

 


Cette musique très figurative débute par la défaite de Napoléon en 1812, puis retrace la gloire historique de Moscou en l'honneur du couronnement d'Alexandre III. On y découvre aussi des extraits de la superbe composition de "La Belle au bois dormant", de même que des poèmes de Pouchkine mis en musique. Ce disque retrace quelques-unes des plus grandes pages du Maître russe. Avec une ampleur et une profondeur grandioses.


. 

. 

.
Musique ancienne
~1200 - ~1650
.
Musique baroque
~1650 - ~1750
.
Musique classique
~ 1750 - ~ 1840
.
Mus. postromantique
> 1900
.
Jazz
.
.
Variété
.
retour
Page d'accueil
site "Musique"
.
Page d'accueil
site Jean Maurer
commande
E-Mail
Merci d'indiquer votre adresse postale
.